Cuisine

Pudding aux pommes, raisins et rhum : une recette écologique & économique!

30 novembre 2015

Une envie de douceur

Comme vous le savez peut-être je suis née en région parisienne, et j’ai quitté Paris, diplômée, à 22 ans pour venir travailler en Alsace. Je retourne de temps en temps, avec plaisir dans cette ville merveilleuse (mais dans laquelle je n’habiterais pas, j’aime trop ma vie de provinciale !), où une grande partie de ma famille paternelle réside encore. Alors j’ai appris les événements du 13 novembre, avec effroi et stupeur. Même s’il n’y avait aucune chance que ma famille soit au Bataclan (ils n’écoutent pas spécialement ce type de musique), ils auraient pu se trouver sur la terrasse d’un café ou d’un restaurant…

Depuis 15 jours, pour oublier cette tristesse, je travaille et je cuisine beaucoup. Une manière pour moi d’amener encore plus de douceur à mes trois enfants et mon mari, ainsi que d’évacuer mon stress, mon chagrin et mon incompréhension.

IMG_1158 IMG_9964

IMG_9877 IMG_9482

Des pâtisseries régressives

Brioches maison, crêpes, fondant au chocolat, nuage au chocolat, pain de gênes, mousse, semoule aux raisins et autres gâteaux partagés avec vous sur ce blog ont eu ma faveur, puis j’ai recommencé à tester de nouvelles recettes. L’une a retenu tout particulièrement mon attention, il s’agit du pudding. Ce grand classique anglo-saxon a plus d’un atout  : économique, goûteux, rapide à confectionner

Une génération qui n’aime pas jeter !

A la marge de la COP 21, du climat et de la pollution, je ne suis pas spécialement une militante écologique, mais j’essaie de mettre en place des petits gestes tout simples pour améliorer le quotidien : privilégier les transports en commun, le vélo, la marche à pieds, acheter local, de saison, éviter de faire couler l’eau en excès par exemple…

Alors, si vous êtes comme moi, des rois et reines dans l’art d’accommoder les restes, et si jeter du pain vous hérisse, il y a bien sûr le pain perdu, certes, mais aussi la recette du pastizzu de Mariette (ma grand mère Corse) plus dépaysante, ou les fausses flam’ alsaciennes.  Toutefois, j’avais envie d’explorer d’autres contrées. Le numéro de septembre-octobre d’Elle à Table m’a interpellée avec son sujet  « que faire avec le pain de la veille ? ».

Parce qu’il faut que je vous explique : depuis plus d’un an, nous avons découvert un nouveau boulanger dans notre quartier. Son pain à la coupe est particulièrement bon, généreux, très cuit, croustillant et Loïc -le boulanger- reste toujours à l’écoute de sa clientèle pour tester de nouvelles recettes. Tant et si bien, que nous sommes devenus des clients assidus, et du coup nous avons régulièrement trop de restes de pain, que je me refuse à jeter !!!

IMG_1387

Le pudding, un gâteau économique

Rien de plus simple à faire que ce gâteau qui est vraiment bon, il mérite d’être partagé ici, j’ai légèrement modifié la recette pour y ajouter des raisins macérés dans du rhum*. Les ingrédients se trouvent dans tous les placards et les réfrigérateurs. La recette initiale est prévue pour 5 ramequins, honnêtement vous pouvez prévoir 6 ramequins, sans inquiétude, vos convives seront rassasiés. Je pense même refaire ce pudding dans un grand plat unique, l’effet visuel sera moins joli que dans les petites terrines, mais au moins chacun pourra se servir selon son appétit.

IMG_1383

Allez, on y va, pour le Pudding aux pommes, il vous faut :

* Les ingrédients du réfrigérateur  : crème fraîche liquide, beurre, oeufs

* Les ingrédients du placard : sucre cassonade, pain rassis, pommes, amandes effilées

* L‘astuce  : je garde toujours un bocal rempli de raisins secs* (en mélangeant les variétés Corinthe, Smyrne, Malaga, sultanine, gold…) que je recouvre de rhum avant de bien refermer le couvercle. Ainsi, ils trouvent toute leur utilité dans les riz au lait, semoule aux raisins, cake, et autres préparations gourmandes.

* La recette pour 6 gros gourmands :

Il vous faut : 200g de pain rassis /50 cl de crème fraîche liquide / 50g de beurre + une noix pour les ramequins/ 2 oeufs /100g de cassonade / 2 pommes (environ 400 g) / 50 g d’amandes effilées / et donc avec ma variante 2 cuillères à soupe bombées de raisins macérés.
Préparation : env 20 mn, Cuisson : env 47 mn
Faire préchauffer le four th 6 (180°). Porter la crème fraîche liquide à ébullition dans une casserole avec le beurre. Verser sur le pain rassis émietté ou au moins coupé en morceaux. Bien mélanger. Lorsque la préparation est tiède et bien homogène, rajouter les oeufs battus en omelette, puis les pommes épluchées et coupées en gros dés, et les raisins. Beurrer 6 moules ou terrines individuels, les chemiser d’amandes effilées. Remplir les moules de la préparation de pudding. Enfourner 45 mn environ. Manger tiède ou froid, la recette prévoit de servir ce dessert avec un coulis de caramel (mais là mon estomac crie Stop, trop de sucre tue le sucre…).

Comme d’habitude, pour les gourmands voulant imprimer la recette, la version PDF du pudding aux pommes.

Si vous avez d’autres recettes à tester avec du pain rassis, salées ou sucrées, n’hésitez pas à partager dans les commentaires, je suis preneuse.

Plus de détails :

  • Pour les restes de vieux croissants, au cas où, la recette de Madame Figaro (non testée, chez nous il n’y a jamais de reste de viennoiserie …)

  • Pour ceux/celles qui veulent plus de recettes : le numéro de Elle à table « accommoder le pain d’hier » de septembre-octobre 2015, et les recettes sur leur site internet

  • très envie de tester cette recette de Chef Nini de Pain perdu butternut, raclette & chorizo, pas vous ?

  • Pour les Strasbourgeois, article non sponsorisé par mon boulanger, mais vous pouvez aller découvrir sa boulangerie « la maison aux pains » , son futur site & sa page Facebook

boulangeriecrédit photo HWA 2015

Quant aux fruits de mon travail, vous découvrirez les  nouveautés avec « la boutique de Noël » bientôt sur mon site, ou sur ce blog pour toutes les commandes sur-mesure et personnalisées effectuées à la demande de mes client(e)s.

Vous pourrez aussi aimer

8 Commentaires

  • Répondre Anne Marie 1 décembre 2015 à 13 h 10 min

    C’est une recette de ma grand mère…. Mais nous, on fait renfler le pain dans du lait chaud sucré légèrement de façon à ce qu’une fois mixé ça fasse une pâte molle, puis on ajoute pommes, raisins au rhum, (j’en ai aussi toujours dans un bocal prêts à l’emploi) noix et tout ce qui nous passe sous la main,dans un grand plat pirex beurré ou nappe de caramel et cuit au bain Marie pendant une heure. Notre recette est non écrite et je ne me souviens pas des œufs….mais les enfants adoraient ça avec un peu de confiture dessus….

    • Répondre Valentine 2 décembre 2015 à 8 h 52 min

      Bonjour Anne-Marie, merci pour votre passage sur le blog des coulisses. De quelle région provenez-vous ? Pour ma part, je pensais que les puddings étaient anglais, je découvre grâce à vous que ce n’est pas forcément le cas ? Bonne journée

  • Répondre Marie 1 décembre 2015 à 8 h 17 min

    Chère Frêdérique, quel point commun entre la vie d’une épouse-maman-créatrice-et-créative et celle d’une solitaire mais néanmoins-active- qui passais peu de temps en cuisine ?
    Une réaction commune en ces temps douloureux : l’envie de confectionner et partager des douceurs apaisantes et réconfortantes. Je n’arrête plus de faire des pâtisseries pour mes amies et mes élèves, en puisant comme toi dans mes réserves. Et ce faisant je pense beaucoup à toi car ce sont tes recettes que je mets en application. Hier n’ayant plus de rhum au moment de faire le biscuit nantais, j’ai utilisé ce que j’avais, de l’alcool de mirabelles, le transformant ainsi en « biscuit lorrain » il fut tellement apprécié qu’il n’en est pas resté, ne me permettant pas de vérifier s’il était encore meilleur le lendemain. (Je précise que mes élèves sont des adultes !). Et je prends aujourd’hui l’idée d’avoir toujours sous la main un bocal d’alcool plein de raisins secs de toutes sortes pour agrementer de prochaines douceurs à partager. Une fois de plus : merci pour tout : ton enthousiasme créatif nourrit le mien. Je t’embrasse très fort.

    • Répondre Valentine 2 décembre 2015 à 8 h 53 min

      Merci Marie, tu as été mon rayon de soleil hier :), je te réponds par mail

  • Répondre sylvie62 1 décembre 2015 à 8 h 05 min

    Chez moi,on évite de jeter,C’est ça aussi être un chef dans l’art d’accommoder les restes.
    Je connais le pudding depuis mon enfance,ma grand mère en faisait
    Belle journée

    • Répondre Valentine 2 décembre 2015 à 8 h 56 min

      Décidément, nos grands-mères restent de grandes inspiratrices, et ces souvenirs gustatifs à transmettre à nos propres enfants sont de belles preuves d’amour et de tendresse ! A bientôt, et bonne journée Sylvie

  • Répondre manou 1 décembre 2015 à 7 h 19 min

    Bonjour ma grande. Déjà au travail ! Bravo pour ton article retraçant ce que nous ressentons tous. Bravo pour ta recette que je vais tester. Facile, rapide . En attendant je déguste avec plaisir et gourmandise ton gâteau de Noël. Gros bisous et bonne journée.

    • Répondre Valentine 2 décembre 2015 à 9 h 00 min

      Ok, j’ai compris le message, je partage bientôt ma recette de cake de noël , mais avant il va falloir que je vérifie ne pas l’avoir fait sur l’ancien blog. Gros bisous

    Laisser une réponse