Cuisine

Un biscuit étonnant & gourmand

6 avril 2017

IMG_0088

Comme vous le savez déjà, partant du postulat que nous habitons en Alsace, que je suis une gourmande curieuse, que j’adore me détendre en cuisine en testant des nouveautés, cette nouvelle recette de gâteau était faite pour moi : un gâteau douillet comme un câlin, très simple, sans chichi, un vrai gâteau familial de « maman ou de mamie ». Ceci dit, à la lecture des ingrédients, j’ai vraiment été prise d’un gros (en fait non, de 2 ) gros doutes : vin blanc et huile olive faisant partie intégrante de la recette !

Alors, ne faîtes pas comme moi, pas d’a priori négatif surtout ! Ne passez pas votre chemin, essayez et vous devriez l’adopter…

Car ne reculant devant rien, test effectué et très concluant, à tel point que depuis cet hiver, dès que je fais une choucroute maison, je garde du vin blanc pour confectionner en même temps ce gâteau.

Avec le printemps et le soleil, il va falloir que je trouve d’autres idées pour avoir l’occasion d’ouvrir une bouteille de vin blanc… Les canistrelli devraient donc vite arriver, d’autant que j’ai une super recette familiale de mon village de la Castagniccia  jamais réalisée encore. L’occasion, peut-être, de partager avec vous un article spécial « Ile de Beauté », pour compléter la tarte aux herbes de Liliane Otal et le pastizzu de Mariette…

(En attendant, car je ne m’en lasse pas, pour tout ceux qui ont besoin de vacances, les eaux limpides corses.)

GE DIGITAL CAMERA

 

Mais revenons à la recette de Maïwenn (du blog La main à la pâte, dont je vous parle régulièrement), d’autant plus touchante que c’est une vraie recette familiale, parfaite pour un petit déjeuner, la pause gourmande d’un goûter. Elle est simple, facile, efficace, et vous changera un peu de la routine « cake », en apportant un côté aérien qui manque aux quatre-quart.

IMG_0087

Pour 8 à 10 gourmands, il vous faut : 3 oeufs, 250g de farine, 250 g de sucre, 110g de vin blanc sec, 110g d’huile (moitié huile de colza et moitié huile d’olive) et 1/2 sachet de levure chimique.

La recette :

Séparer les blancs et jaunes d’œufs. Travailler les jaunes avec 1/3 du sucre longuement au batteur électrique. Ajouter le 1/3 suivant, fouetter encore, recommencer l’opération avec le reste de sucre. Ajouter les 2 huiles en fouettant toujours, puis le vin blanc… en continuant de fouetter ! Mélanger farine et levure chimique, les ajouter au mélange précédent petit à petit, toujours grâce à votre fouet, ou votre batteur électrique. Ajouter les blancs en neige montés très ferme, délicatement, à l’aide d’une maryse. Verser dans un moule rond, beurré fariné (j’ai opté pour du papier cuisson). Enfourner à four froid, non préchauffé, à 200°. Cuire 30 à 35 mn selon votre four. Laisser refroidir avant de démouler.

Pour ceux qui souhaitent une version imprimable en un clic.

 

Pour en savoir plus :

  • le blog de Maïwenn avec sa recette

  • le site officiel de ma région de Haute-Corse

  • Je pense que le goût du gâteau sera différent selon le vin blanc sec et l’huile d’olive utilisés, mais pas d’inquiétude, on ne sent ni l’un ni l’autre.

Avez-vous déjà cuisiné des pâtisseries au vin ?

Quelles sont vos recettes fétiches ?

Samedi dernier, j’ai soufflé une bougie supplémentaire, aussi réunissant famille et amis, l’occasion de pâtisser était toute trouvée, bientôt je partagerai avec vous un gâteau au fromage blanc et framboises (très léger) et un « Fantastik » (fraises/pistache) d’après une recette de Michalak, confectionné en secret par mes 2 grands.

IMG_0408 IMG_20170401_222924

Vous pourrez aussi aimer

12 Commentaires

  • Répondre Maiwenn 10 avril 2017 à 11 h 37 min

    Merci pour le clin d’oeil ! Il est superbe ton biscuit au vin blanc ! Heureusement que mes enfants sont à l’école sinon ils m’en réclameraient un illico presto ! Bonne journée, bises !

  • Répondre olgayou 9 avril 2017 à 7 h 43 min

    J’ai réalisé ce gâteau hier, c’est un vrai délice… recette adoptée, un grand merci !!!

    • Répondre Valentine 10 avril 2017 à 8 h 26 min

      Bonjour Pascale, merci pour ce retour ! Je suis ravie que ce gros gâteau des familles soit adopté :) Bonne semaine

  • Répondre olgayou 8 avril 2017 à 7 h 54 min

    Pas d’a priori pour moi non plus, je suis toujours prête à tester de nouvelles saveurs… donc, j’imprime et je teste… Merci pour ce partage !!!

  • Répondre françoise 7 avril 2017 à 17 h 12 min

    coucou
    Le gâteau huile d’olive et vin blanc a été testé et apprécié par mes copines.
    Le gâteau fromage blanc et fraises( pour nous) , Marie Bénédicte y a eu droit pour son anniversaire , réalisé avec l ‘aide de Zoé ravie de faire le gâteau pour l ‘anniversaire de sa tata .
    Ne me reste plus qu ‘à essayer le fantastik (hi,hi,hi)
    bises

    • Répondre Valentine 10 avril 2017 à 8 h 30 min

      Bonjour ma Francoise, 2ème adoption réussie pour ce gâteau, qui demande, certes, de l’énergie dans le bras, ou un bon batteur électrique… Pour le gâteau fromage blanc et framboises, il est devenu un classique ici pour douceur légère après un repas un peu riche, même si le démoulage n’est jamais parfait (on en discute tout à l’heure par téléphone ?).
      Pour le fantastik, je vais en refaire un pour pâques je pense, avec peut-être un autre parfum, donc wait and see.
      Gros bisous

  • Répondre Marie 7 avril 2017 à 12 h 10 min

    Ce que tu en dis est bien tentant. Je te fais confiance et tenterai cette recette à la prochaine occasion. Merci pour les eaux limpides de ta Corse et la photo du gâteau fraises et pistaches dont tes grands t’ont fait la surprise. Avec retard, mais de tout cœur je t’embrasse et te souhaite le meilleur pour la nouvelle année que tu viens de débuter.

    • Répondre Valentine 10 avril 2017 à 8 h 32 min

      Merci Marie ! Dans la série « huile d’olive » testée plusieurs fois la recette d’une pâte à tarte, délicieuse et réalisée en un clin d’oeil, mais elle fera l’objet d’un prochain post gourmand :). Je t’embrasse

  • Répondre Couson 7 avril 2017 à 7 h 34 min

    Je vais la tester pour mon alsacien de mari! Elle a l’air très légère. Bises

    • Répondre Valentine 10 avril 2017 à 8 h 33 min

      Béatrice, vous ne serez-pas déçue, n’hésitez pas :).
      A bientôt, belle semaine à vous et votre époux (bas-rhin, haut-rhin ?)

  • Répondre Cécile 7 avril 2017 à 7 h 34 min

    Pas d’a priori pour moi car je suis Provençale et qui ne connait pas le célèbre gibassier appelé plus communément « pompe à huile » par les parisiens…..
    Merci pour cette recette ! Décidément ma liste de desserts s’allonge grâce à toi ! :)

    • Répondre Valentine 10 avril 2017 à 8 h 34 min

      Coucou Cécile, et ce n’est pas fini … La cuisine et la pâtisserie du We sont des moments que j’aime par dessus tout, loin de la contrainte des repas quotidiens :)

    Laisser une réponse