Coulisses Tutos

tuto masque alternatif AFNOR & conseils de couture, d’utilisation, d’entretien : aux machines à coudre, citoyens !

10 avril 2020

IMG-20200409-WA0019

Les masques sont un sujet polémique depuis quelques semaines, et le restent. Aucune politique politicienne sur ce blog, juste de la politique au sens le plus large c’est à dire de la civilité.

Je pense que l’Etat ne peut pas tout faire, et qu’il convient d’agir avec bienveillance, fraternité et civilité : ceux qui peuvent/savent/ont les matières premières se font un plaisir d‘aider la communauté avec rigueur et en respectant les règles.

Je vois passer beaucoup de très bons tutoriels pour faire des masques alternatifs. Avec beaucoup d’ humilité, je trouve aussi parfois des articles faits avec beaucoup de bonne volonté contenant des incohérences, des contre-sens, beaucoup de fausses informations. D’ailleurs, une discussion avec mon médecin m’a fait réfléchir : à force de mettre n’importe quoi sur la bouche, les gens se sentiront protégés des autres, dont ceux qui sont asymptomatiques (c’est à dire porteurs du virus, sans les symptômes connus), se sentiront donc invincibles, sortiront beaucoup plus, et ainsi prendront des risques pour leur santé et tous ceux qu’ils côtoient… Le remède risque fort d’être pire qu’un confinement en bonne et due forme ! Donc pas de relâchement au niveau du confinement et des gestes barrières.

Alors, j’étais loin d’imaginer que je passerai, durant mon arrêt maladie post-opératoire, quelques moment avec mes machines…

IMG_20200409_111043 IMG-20200409-WA0016

Bienvenue à vous, je vous ouvre les portes de mon atelier, virtuellement, et vous propose humblement une lecture, à la portée de tous, des préconisations actuelles du guide AFNOR SPEC S76-001 de Mars 2020 dont j’ai demandé à recevoir un exemplaire : il s’adresse normalement aux professionnels du textile, néanmoins il est à utiliser pour la confection artisanale bien évidemment !

Je vous ai préparé un tuto abordable, même pour les couturiers amateurs, dans l’esprit de mes fiches de couture : explications et schémas simples.

Pour demander le guide AFNOR : il faut  cliquer sur ce lien. Pour mémoire, l’AFNOR est l’association qui « labellise » la norme NF, elle a édité un référentiel avec des exigences pour la fabrication et le lavage de ces masques alternatifs, qui n’ont pas pour but de remplacer les masques FFP2 des soignants, mais qui constituent une alternative pour éviter de propager le virus, ce qui est le cas si on ne protège pas nez et bouche.

*Le choix du tissu :

Impérativement, les règles actuelles préconisent pour une confection artisanale du 100% coton à trame serrée, lavable à 60°, en 2 ou 3 couches. Donc, on laisse tous les tissus à trames lâches (on voit le jour à travers lorsqu’on le met devant une source de lumière, comme le lin par exemple), et les tissus comportant du polyester ou enduit (ils ne se lavent pas à 60°).

*L’utilisation :

Se laver les mains avant toute manipulation du masque qui sera porté sur peau nue càd sans présence de cheveux au contact de la peau de l’utilisateur. Repérer le haut du masque (avec barrette nasale si existante), placer le masque sur le visage, le tenir de l’extérieur et placer les élastiques de part et d’autre des oreilles, ou nouer les rubans de la même manière. Abaisser le masque sous le menton, afin qu’il couvre bien du nez au menton.

IMG_20200409_161920

Pour le retirer, il faut se laver les mains, puis le saisir par l’arrière des élastiques sans toucher la partie avant du masque ensuite il doit être mis dans un sac plastique avant lavage.

Ce masque alternatif ne doit pas être porté plus de 4 heures. Chaque membre de la famille doit avoir ses propres masques, on ne se les prête pas et on l’enlève dès qu’on a le sentiment qu’il est humide, même si on ne l’a pas porté 4 heures…

Le masque alternatif est un complément aux mesures de distanciations sociales, lavages de mains etc …

« Ce masque n’exonère à aucun moment des gestes barrières. C’est une protection supplémentaire pour les personnes saines lorsqu’elles se déplacent ou travaillent », résume Rim Chaouy, responsable de pôle santé et sécurité au travail d’AFNOR et pilote du projet.

*L’entretien :

Ces masques doivent être lavés en machine à 60° avec un cycle complet d’au moins 30 mn, on doit les sortir rapidement de la machine et les faire sécher (si j’ai bien lu le sèche linge est préférable, et le séchage dehors est déconseillé). Un coup de fer à repasser avant de le porter (donc à mon avis, il est utile d’entreposer les masques propres et bien secs dans un sac plastique hermétique, genre sac congélation).

Pour plus de précisions, je vous incite à lire le guide de l’AFNOR, pages 26 à 28.

*Les astuces de bon sens (enfin je pense):

Ne nous voilons pas la face : ces masques ne sont pas très agréables à porter, mais nous n’avons apparemment pas le choix de passer outre, aussi :

  • Il faut éviter tous les cotons qui peuvent boulocher, ou ceux qui seraient rêches ou trop raides.

  • D’autre part, je suis septique sur l’utilisation des élastiques d’abord par ce que nous n’avons pas tous le même tour de tête, et d’autre part ils se lavent à 40° et non pas à 60°. Au fil des lavages, ils vont se détendre, et le masque flottera. Je pense qu’il vaut mieux utiliser des rubans en coton, comme les masques utilisés par les chirurgiens qui se nouent derrière (ok, si vous êtes seul(e), c’est moins pratique à mettre  que des élastiques…). Donc à défaut on utilisera deux élastiques de 20 cm, cela semble la bonne dimension pour les hommes (en tout cas pour le mien!), 2 élastiques de 17 cm étaient parfaits pour moi. A vérifier pour vous.

  • L’autre critique à formuler à ces masques alternatifs est la buée pour les porteurs de lunettes. Certains tutoriels proposent une barrette nasale constituant à insérer au milieu de l’ourlet du haut des liens en fer (type liens de fermeture de sacs congélation), et oui, après test, ça améliore le confort !

IMG-20200409-WA0014

Rentrons dans le vif du sujet , pour confectionner un masque alternatif, vous aurez besoin de :

-2 à 3 couches de coton de 20 x 20 cm ,

-de 160 cm de ruban en coton ou d’env 40 à 50 cm d’élastique,

-d’un ou deux liens en fer type lien sac congélation (facultatif)

-d’un fer à repasser, d’une paire de ciseaux, d’un stylo, d’épingles, d’une machine à coudre (et Graal : d’une surjeteuse !), d’un carton épais, d’une équerre, d’un cutter à papier ou ciseaux à papier.

***

A l’aide d’une équerre, reproduire sur le carton, le patron du masque, à savoir un carré de 20 cm x 20 cm . Le couper. Marquer d’un coup de stylo un trait à 2,5 cm, 7,5 cm, 12,5 cm et 17,5 cm sur l’un des côtés.

Repasser soigneusement les tissus en coton que vous avez sélectionné. Grâce au gabarit du patron en carton, tracer le contour et couper chaque carré de 20×20 dans le droit fil du tissu (c’est à dire les lisières à droite et à gauche). En faire des piles selon leur destination : tissu extérieur ou doublure. Penser à vous mettre une marque pour repérer le haut du tissu.

Puis suivre les schémas du tuto joint pour une fabrication classique avec une simple machine à coudre : tuto MASQUE ALTERNATIF NORME AFNOR SPEC S76

Si vous disposez d’une surjeteuse, alors la fabrication est encore plus simple. il suffira de surjeter haut et bas des 2 ou 3 épaisseurs de tissus ensemble (envers contre envers), puis de former les plis comme sur le tuto, de surjeter les cotés , puis la suite ne change plus et se fait avec votre machine à coudre: ourlet du haut (avec ou sans la « barrette de nez ») avec insertion des liens ou élastiques.

Voilà, vous n’avez plus qu’à œuvrer pour tous ceux que vous appréciez, pour rendre service, et si vous êtes pris par une frénésie de confection de masque, voici une précision de l’AFNOR :

« Une fois que vous aurez constitué votre stock de masques barrières conçus selon le modèle, vous pourrez vous faire connaître des entreprises susceptibles de vous les récupérer pour équiper leurs collaborateurs, en vous référençant sur la plateforme masques-barrieres.afnor.org, en utilisant la géolocalisation.« 

Merci à Dominique pour son enthousiasme à se remettre à la couture, et à Catherine ma relectrice studieuse & ma gentille testeuse du tuto.

IMG-20200406-WA0008 IMG-20200410-WA0020

IMG_20200410_171032

 

A vous de jouer :)

 

 

 

Vous pourrez aussi aimer

6 Commentaires

  • Répondre Caroline 13 avril 2020 à 13 h 54 min

    Un grand merci, tuto très clair, facile à suivre .En relation avec la mairie afin de pouvoir donner les masques aux personnes âgées ou ne pouvant en acheter. Un grand merci. Cordialement, Caroline

    • Répondre Valentine 14 avril 2020 à 11 h 11 min

      Chère Caroline, merci pour votre gentil message, et bravo pour votre civisme. Cet élan du cœur multiplié par autant de bénévoles, comme vous, est magnifique !

  • Répondre Françoise 11 avril 2020 à 12 h 56 min

    Article bien complet tu as très bien oeuvré, contente de revoir Dominique et Catherine bien que cachées pour passer incognito (hihihi).
    Bon je n ai plus qu ‘à m’y mettre et laisser tomber le jardin . Pas besoin pour le moment car en tant que personnes âgées la commune nous fait livrer nos courses .Nécessaires ces masques lorsque l’on sortira du confinement dans les derniers vu notre âge avancé .
    gros bisous petite soeur

    • Répondre Valentine 14 avril 2020 à 11 h 12 min

      Bonjour ma Françoise, bonne couture pour petits et grands, on va s’habituer à sortir protégé(s)…bises

  • Répondre violine 11 avril 2020 à 10 h 41 min

    je suis en plein couture de ce modèle… 10 de terminer. Encore 6 pour ma petite famille. Je les fais avec des vieux draps.
    Je suis relativement peu sûre que la protection soit excellente mais c’est mieux que rien
    Ne relâchons rien et restons le maximum chez nous
    bises
    violine

    • Répondre Valentine 14 avril 2020 à 11 h 15 min

      Chère Violine, C’est réconfortant de s’apercevoir que la bienveillance est toujours actuelle !!! Comme vous, j’offre tous les masques qui sortent de l’atelier, c’est ma contribution, à mon niveau, à cette crise sanitaire !
      Je vous embrasse.

    Laisser une réponse