Voyages

Notre programme idéal à Marseille

17 mai 2017

WP_20170504_12_39_01_Pro

Quelques jours devant nous, l’envie de soleil et de ciel bleu, une ville accessible directement en train ou/et avion depuis Strasbourg, avec une offre culturelle : Marseille était toute trouvée pour nous combler !

La cité phocéenne a bien changé, j’avais gardé de vieux souvenirs quand, enfants, nous y prenions le bateau pour aller en  Corse, au village… Je n’ai pas la prétention d’être guide touristique, ni d’être le chantre du bon goût ou des incontournables, je vous livre juste ici notre carnet de voyage, nos propres coups de cœur et nos erreurs d’appréciation tout à fait personnelles.

Marseille est une ville très chaleureuse et cosmopolite, une visite au Musée de l’histoire nous a permis de comprendre cette ville depuis sa création aux modifications prévues pour le XXIème siècle, et de l’appréhender tout de suite avec des éléments historiques. Plus encore qu’ailleurs, je trouve, il est important de parcourir la ville sans a priori. Les Marseillais sont fiers de leur ville qui compte plus de 320 jours de soleil par an, et ils ont raison de l’être !

plan marseille ville plan marseille Panier

Alors, bien sûr nous avons fait les incontournables visites dans le quartier du Panier, le Vieux Port , le mucem, la cathédrale La Major, la basilique Notre Dame de la Garde, un tour en bateau dans les Calanques, le musée d’histoire, le musée des Beaux Arts, le vallon des Auffes… Tout a été fait à pieds, bien sûr, même si le maillage en transports en commun est intéressant (métro, bus, petit train touristique) !

La palette des musées est très importante, chacun y trouvera vraisemblablement le ou les offres coups de coeur, selon ses hobbies, passions et intérêts. De notre côté, nous n’avons pas eu de chance : 2 musées proposaient des expos qui ne sont intéressaient pas (Mucem, Vieille Charité) et la découverte de  2 autres musées sélectionnés était impossible : l’un était fermé (le musée Grobet Labadie à côté du musée des Beaux Arts), l’autre était en période de transition avec la fin d’une expo et l’installation de la suivante (Musée Regards de Provence).

WP_20170505_12_36_30_Pro__highres WP_20170505_10_39_31_Pro__highres WP_20170505_10_03_24_Pro WP_20170504_17_12_02_Pro WP_20170504_17_11_33_Pro  WP_20170504_17_04_49_Pro

WP_20170504_12_21_38_Pro WP_20170504_12_17_39_Pro WP_20170504_12_17_30_Pro

Mes coups de coeur, astuces & bons plans :

  • opter pour un logement vers le Vieux Port : vous serez à 20 mn à pieds de la Gare St Charles, où une navette vous amène directement à l’aéroport. De plus, vu cet emplacement vous serez au centre des diverses promenades et sites à visiter (à pieds !). Notre Airbnb était rue Haxo, une situation idéale !

  • prendre un plan « papier » à l’office du tourisme (oui, le notre était en allemand…). En plus, sur mon smartphone, l’application gratuite « Here we go » était installée. Son avantage ? Il suffit de télécharger à l’avance la carte de la ville et les adresses des lieux où vous souhaitez aller, et hop, vous êtes guidés sans avoir besoin de connexion internet.

  • Avec le recul de notre séjour à Marseille, pour rationaliser des « efforts pédestres », si vous ne disposez que de 3 jours, je vous propose d’explorer d’abord le côté droit du Vieux Port, puis le gauche , pour enfin remonter vers le musée des Beaux-arts. Ainsi, en 3 jours pleins, vous pouvez balayer, dans ses grands axes et ses grandes lignes, au pas de course, la ville avec une option culturelle forte. Si vous avez plus de temps, et si vous optez pour les transports en commun, vous pouvez rajouter plus de quartier comme celui de l’Estaque & son chemin des peintres par exemple, ou une journée à la mer sur une des plages de la ville ou sur une de ses îles. L’idéal serait de passer au moins 5 jours pleins pour prendre vraiment son temps. Dans cet esprit des carnets de voyage, je vous livre nos erreurs en fin d’article, même si ces éléments sont très subjectifs…

  • Idées Jour 1 : « le côté droit » : Quartier du Panier (dont musée Vieille Charité)/ cathédrale la Major / Musée Regards de Provence / Mucem / fort St jean / Vieux Port.

    Pour le quartier du Panier, vous avez le choix entre suivre le tracé rouge au sol, ou alors de vous « perdre » dans les petites ruelles…Nous avons fait un mixte des 2, à la recherche aussi des graffitis, puisque ce quartier met en avant le street art (tout comme le passage des théâtres rue de la Canebière). L’expo temporaire du musée de la Vieille Charité ne nous intéressait pas, en revanche, nous sommes rentrés dans le bâtiment, pour admirer les courbes de la  coupole et l’ouvrage de Pierre Puget datant du XVIIè siècle. Nous avons visité la belle cathédrale La Major. Nous avons traversé pour rejoindre le musée Regards de Provence, puis le Mucem. Ce musée a beaucoup fait parlé de lui, ne serait-ce par son architecture, depuis son ouverture en  2013 ! En accédant au dernier étage, il suffit de prendre la passerelle pour arriver au Fort St Jean, pour se promener dans ses jardins. Puis retour au Vieux Port. Comme les expo des 3 musées ne nous emballaient pas, nous avons pu enchaîner par le Musée d’histoire de Marseille, grossière erreur d’appréciation du temps !

  • Idées jour 2 : « le côté gauche » : l’Opéra / place des Huiles / Basilique Notre dame de la Garde / Vallon des Auffes**/retour par la corniche Kennedy/ Jardin du Pharo/ Vieux Port.

    Assurément c’était la partie la plus importante en nombre de kilomètres, mais ce matin-là était un peu plus frais, heureusement… La montée jusqu’à la Bonne Mère se mérite … En haut, un panorama à couper le souffle ! Je vous rassure, il est tout à fait possible de monter jusqu’à la basilique avec un bus ou avec le petit train touristique. Notre programme était chargé, après la basilique nous avons donc visité sa crypte toute petite, il faudra revenir pour son musée. Nous n’avons pas eu le temps de visiter la crypte de l’abbaye St Victor, car on nous avait conseillé le Vallon des Auffes par la corniche. Les jardins du Pharo, nous ont permis une halte salvatrice…avant la descente vers le Vieux Port.

  • Idées Jour 3 : « l’intérieur puis la mer » : Marché de Noailles / Musée des Beaux-Arts/ Canebière/ bateau pour les Calanques.

    L’avantage de cet itinéraire est de pouvoir souffler l’après-midi avec la très grande promenade en bateau*** après ces journées chargées. Le marché de Noailles ou marché des Capucins est très dépaysant, animé et même s’il est petit, bien achalandé. Le musée des Beaux-arts regroupe peintures et sculptures du XVIè au XIXè , avec une salle dédiée aux peintres « locaux » (dont Pierre Puget), 210 oeuvres de toute beauté, même si du coup, la visite sur 2 étages est assez rapide.

Nos erreurs d’appréciation:

  • *Le musée d’Histoire et Port Antique de Marseille est un musée exceptionnel. L’entrée se fait par le centre commercial Bourse, ce qui est assez étonnant à 1ère vue, et compréhensible une fois que l’on déambule dans le musée. Les audiophones, gratuits, sont des aides très précieuses, pour appréhender au mieux la richesse de ce musée qui retrace la ville de Marseille de ses origines à aujourd’hui : plus de 2600 années d’histoire à parcourir sur 3500 m² avec plus de 4000 pièces de collection en 13 séquences. Arrivés à 16h, nous avons du finir les dernières salles au pas de course, et j’en ai même zappé la dernière (Marseille d’aujourd’hui et de demain), car le musée fermait ses portes à 18h. Je pense que 3h ne sont pas de trop pour véritablement prendre la mesure de ce musée ! Bref, si nous retournons à Marseille, nous recommencerons cette visite, assurément.

  • **le vallon des Auffes, certes nous y avons bien mangé (« chez Jeannot » plat du jour un très bon aïoli  »  et une pièce de viande à la carte, des desserts excellents-Baba au rhum et gâteau à la mangue- de chez Marou, pensez à réserver car la terrasse était déjà prise d’assaut ce mois-ci !), mais les photos idylliquesque nous avions vu dans les guides et blogs, tronquent un peu la réalité de ce « petit port » . Voici donc de jolies photos que nous avons prises, les gros plans serrés sont très dépaysants…

WP_20170505_12_10_15_Pro__highres WP_20170505_12_05_42_Pro__highres (2)

et la réalité, si je vous montre tout le cadre de ce petit port, est un peu plus nuancée avec ses barres d’immeubles :

WP_20170505_12_05_42_Pro__highres

  • ***la promenade les intégrales des calanques, le grand circuit est une promenade en bateau de plus de 3 heures : nous longeons toute la côte en passant devant le château d’If, l’archipel du Frioul, Cap Croisette, Ile Maïre, Archipel de Riou, Sormiou, Morgiou, Sugiton, puis En Vau, Port Pin et Port-Miou qui fait partie des calanques de Cassis. La promenade coûte 29 € par personne, honnêtement la formule l’Essentiel des Calanques en 2h et pour 23 € est sûrement un très bon compromis (elle fait demi tour à partir de Sugiton). Compagnies Maritimes ICARD.

 

Nos bons plans : j’ai choisi de ramener des pots de verveine, basilic et thym citron (acceptés sans soucis en bagage à main en avion) du marché Noailles, des savons de Marseille du Bazar de César, des bières « Les cagoles » en clin d’œil à nos fils, quelques navettes des Accoules, dans le quartier du Panier, où dans la même rue (rue Caisserie) vous pouvez tester la pizzéria « Chez Angèle » (rapport qualité prix tout à fait intéressant).

WP_20170504_17_20_25_Pro

 

 

 

Alors je ne sais pas si tout le monde y passe, mais nous sommes ravis de notre choix de court séjour dans cette belle ville !

Et vous, connaissez-vous Marseille ? Avez-vous des bonnes adresses ? Quels sont vos incontournables ? 

Vous pourrez aussi aimer

14 Commentaires

  • Répondre Stéphanie 23 mai 2017 à 20 h 53 min

    Bonsoir Valentine,
    J’ai connu tout d’abord Marseille à mes débuts professionnels , cela n’a pas été évident car je travaillais dans les quartiers Nord et pourtant j’y ai rencontré de belles personnes que j’ai quitté la larme à l’œil lorsque je suis revenue dans ma région natale d’Avignon . J’adorais déjà à l’époque mon trajet pour aller au cabinet qui consistait à traverser le quartier d’Endoume et de longer la corniche, le panorama était un bonheur de bon matin!! Malgré cela , j’étais nostalgique de mes années étudiantes à Paris où j’ai passé de si belles années! Et aujourd’hui , j’aime autant allé à Marseille pour son fabuleux magasin Empereur , son herboristerie du Père Blaise, sa jolie rue Sainte, son Four à navettes… ( par contre mauvais souvenir de la Bouillabaisse au Vallon des Auffes ,chez Fonfon !),que d’arpenter les belles rues de notre capitale et de flâner dans ses beaux jardins , de m’extasier dans ses musées mais également de revenir à ma tranquillité dans mon village !! Tout ça pour dire que toutes les villes ont plusieurs visages et que dans toutes ,de jolies choses sont à découvrir et d’autres que l’on ne préférerait ne pas voir mais tout cela fait partie du voyage !!
    Bisous et douce soirée

    • Répondre Valentine 24 mai 2017 à 18 h 25 min

      Chère Stéphanie, je ne peux qu’approuver à 100% ton analyse et ton positivisme ! Maintenant, je pense que plus encore qu’une autre ville, Marseille ne laisse pas indifférente : on l’aime ou on la déteste… Les commentaires l’ont bien montré.
      Entre Fonfon et Jeannot, nous avons opté pour le 2ème, avec une envie de terrasse pour profiter du soleil printanier début mai, comme quoi des fois, les choix de restau sont bien suggestifs.
      Je prépare un autre billet sur une ville française bien plus « lisse », mais que j’aime : Bordeaux ! En effet, j’y passe toute la semaine chez ma grande n°2 :)
      bises à toi

  • Répondre françoise 19 mai 2017 à 8 h 52 min

    Ravie de lire le récit de votre escapade, moi qui n’ ai que de vagues souvenirs puisque je devais avoir une dizaine d’années quand nous y sommes allés .
    Néanmoins j’y retournerai volontiers en suivant tes pas .
    bises

    • Répondre Valentine 24 mai 2017 à 18 h 27 min

      Ma chère GS, heureuse de te faire partager mon escapade. Tu le sais, cette semaine, c’est Bordeaux. Je vais faire des photos… on ne sait jamais si Léa change de ville l’année prochaine :) -ce que je ne souhaite pas !!!- gros bisous à partager

  • Répondre Elke 18 mai 2017 à 10 h 19 min

    Merci beaucoup Fred pour ce beau récit si personnel. Je ne connais pas Marseille et ton reportage me donne envie de découvertes…Belle journée à toi.

    • Répondre Valentine 18 mai 2017 à 10 h 57 min

      Bonjour Elke, si j’ai pu donner des éléments positifs sur cette ville, j’en suis ravie ! Bises à toi

  • Répondre Cécile 18 mai 2017 à 9 h 50 min

    Visiter Marseille par un biais historique est une très bonne idée… Tu as su décrire sa construction qui remonte aux romains et ses arts culinaires que je continue à cuisiner, tant appréciés des touristes !
    Moi qui suis Provençale de naissance mais plus du côté d’Aix-en-Provence, je ne te serai pas d’une grande utilité car …je déteste Marseille ! Je rejoins Violine pour la saleté et le bruit quasi permanent de la ville, mais y aller en tant que touriste reste malgré tout différent !
    Et les Provençaux fuient le soleil ! Trop nocif et pas facile à gérer lorsqu’il fait 40 à l’ombre mais qu’il faut sortir pour aller travailler…

    • Répondre Valentine 18 mai 2017 à 10 h 02 min

      Oh mais Cécile, je suis Corse d’origine, alors je connais les inconvénients du soleil et de la chaleur, c’est pourquoi nous avons choisi de faire cette escapade début mai et pas en Août ;). Mais cette luminosité, ce ciel bleu, la proximité de la mer réveillaient en moi forcément des souvenirs très très personnels…de l’autre côté de la méditerranée.
      Ceci dit, pour ouvrir un autre débat, culinaire cette fois-ci, entre les canistrelli et les navettes, pas d’hésitation, 100% pour mes biscuits corses. Bises de Strasbourg en attendant !

  • Répondre violine 18 mai 2017 à 9 h 17 min

    Personnellement, je n’aime pas Marseille que je trouve sale et très bruyante. Bien sûr il y a les lieux touristiques et les belles visites à faire dans certains quartiers mais il y a aussi le reste … pas toujours beau à voir ou à y vivre. Je préfère 100 fois mieux Paris malgré aussi certaines problèmes d’environnement
    Le soleil ne fait pas tout hélas
    violine

    • Répondre Valentine 18 mai 2017 à 9 h 35 min

      Bonjour Violine,
      Merci de vous être exprimée. Comme je suis ravie que mon post fasse débat ! Alors oui, je suis d’accord avec vous, cette ville est très loin des prochains « carnets de voyage » que je vais publier beaucoup plus consensuels (très au nord et très à l’est …). Ce qui m’a surtout frappé c’est la vétusté des immeubles de type Haussmanniens, heureusement j’ai l’impression qu’une politique de la ville de réhabilitation est en cours. Alors certes, nous ne sommes pas allés dans les quartiers nord, mais nous avons beaucoup marché, sur plusieurs arrondissements, et je ne me suis jamais sentie en insécurité. La visite du musée historique nous a réellement aidé à comprendre cette ville, ses flux migratoires, la composition de sa population : je la conseille dès le départ.
      Bonne journée à vous

  • Répondre BGM59 18 mai 2017 à 8 h 37 min

    Je connais Marseille pour avoir vécu à Aubagne il y a 30 ans lors d’une mutation professionnelle de mon mari à Marseille. Je venais d’avoir mon 1er qui avait 3 mois et ce fut très dur, dur. Nous sommes rouennais, normands donc, et le dépaysement fut rude! Y aller en vacances et y vivre est totalement différent! C’est vrai le temps est sympa mais on le paie cher ce soleil à tous les niveaux! A l’époque, j’avais dit à mon mari que j’aurais préféré une mutation à Lille, et ça s’est réalisé en 2001! Et là, pas photo!!! J’adore!!! On se sent bien, tout de suite bien acceptés et cette chaleur humaine qui remplace le soleil quand il fait défaut! Maintenant je préfère Lille à Rouen! Et retourner à Marseille en vacances? J’avoue que ce n’est pas dans mes priorités…désolée pour les marseillais!!! Béné

    • Répondre Valentine 18 mai 2017 à 8 h 55 min

      Bonjour Béné,
      Merci pour ton commentaire. Mes « carnets de voyage » ne sont que des idées d’escapade, et pas du tout le reflet du quotidien pour les habitants des villes concernées, dans ce sens je te rejoins. Ceci dit, depuis 2001, la ville de Marseille a changé, et tu serais peut-être séduite pour un court séjour ? J’ai découvert Lille il y a 10 ans, venant d’un périple amoureux à Bruges (ville que j’ai adoré, comme la plupart des visites faites en Belgique, mais je ne suis pas partiale, j’adore ce pays !). A part le Musée des Beaux-Arts, et le vieux Lille, je n’ai pas du tout aimé la transition avec Bruges, maintenant je n’avais pas préparé ma visite, et j’ai sûrement loupé les endroits qui font le charme de ta ville.
      Comme je ne veux pas rester sur une image mitigée, je sais que je reviendrai y faire une escapade. As-tu des conseils, quels sont tes incontournables ? Merci d’avance !
      Bonne journée Béné

  • Répondre Marie Savini 18 mai 2017 à 7 h 35 min

    Que tu en parles bien ! J’ai beaucoup aimé découvrir Marseille lorsque ma soeur Hélène vivait à Aix.
    Bernard mon beau-frère, marseillais d’origine, nous en faisait apprécier tous les aspects. C’était son oeil et son enthousiasme qui guidaient les nôtres. Dans ton article je retrouve avec émotion ce que j’ai éprouvé alors, et plus puisque depuis la ville a beaucoup évolué. Merci Frédérique pour ce bel hommage qui me donne envie d’y retourne. Ce me sera d’autant plus facile qu’il y a un TGV quotidien pour Marseille à partir du Havre. Il ne me manquait que ton reportage pour me donner l’élan ! Je t’embrasse.

    • Répondre Valentine 18 mai 2017 à 9 h 06 min

      Bonjour Marie,
      et pourtant les 1ers instants ont été mitigés : arrivés après 6h de train sous un crachin breton, nous avons mal géré notre trajet jusqu’à la location (il faut dire que sans mon application téléphonique et avec un plan au fond de la valise, ce n’était pas gagné, et fatalement nous avons tourné en rond !). Puis le charme de cette ville a agi et nous a apprivoisé. Mes origines méditerranéennes ont fonctionné, j’ai retrouvé des aspects de mon Ile de Beauté dans certaines ruelles du Panier.

      Je pense que tu ne pouvais pas mieux rêver qu’un guide « pur jus » :).Et c’est pour cela que le jour où je traverse la France pour venir visiter ta ville, je compte sur toi !
      Je t’embrasse bien fort.

    Laisser une réponse