Cuisine

Gâteau invisible aux pommes

22 septembre 2015

Une recette ayant de beaux jours devant elle …

Si la mode des gâteaux « magiques » n’a pas eu de prise sur moi -les essais n’ont jamais été concluants- , j’ai sauté à pieds joints dans celle des gâteaux invisibles !

Au départ, la recette vient du blog d’Erynn en 2008, elle a été très popularisée par d’autres blogs ensuite, et elle a atteint son apogée notamment avec la sortie du livre de Christelle Huet-Gomez du blog « il était une fois la pâtisserie« . Depuis, magazines féminins et blogs se relaient pour diffuser cette nouvelle manière de cuire les fruits (ou les légumes d’ailleurs) avec succès.

IMG_1042 IMG_1040

Une recette simple & gourmande

Au départ, tous les ingrédients d’ une pâte à crêpes ou à clafoutis. A l’arrivée, une texture ultra fondante, car ce gâteau doit sa particularité à la très grande quantité de fruits émincés très finement avec une mandoline ou une râpe tranchante faisant des lamelles. Compter 1kg de fruits pour 100g de farine, vous avez compris, la pâte est absorbée par les fruits, qui sont presque confis à la sortie du four !

Ce nouveau gâteau permet donc une approche plutôt « légère » au niveau calorique. En plus, s’il peut se manger tiède, il n’en sera que meilleur refroidi : donc pratique, il peut se cuisiner la veille.

Une recette déclinable à l’infini

Quelle bonne idée pour utiliser les fruits et légumes de saison. D’ailleurs, rien n’empêche d’utiliser plusieurs fruits ou légumes différents, mais dans ce cas, il faudra qu’ils trempent séparément dans la pâte afin de garder leur propre goût , en les mélangeant, je pense qu’on risque d’avoir un résultat au goût diffus !

Car en effet, même si je n’ai testé que la recette tout « pommes », j’ai immédiatement pensé aux déclinaisons salées du style de celle de la terrine de légumes.

En vrac, les idées vues et à tester :

  • en sucré : pomme, poire, mangue, ananas, banane, pêche, citron, framboise, myrtille, mûre …

  • en salé : champignon, pomme de terre, courgette, carotte, potiron, potimarron, panais, patate douce, chou-fleur, brocolis, aubergine,  tomate séchée, épinard ou encore navet …

  • selon la variante salée ou sucrée : ne pas oublier de jouer sur les épices (vanille, cannelle, noix de muscade, curry), sur l’ajout de cacao ou de pépites de chocolat, de la pâte de spéculoos, sur les arômes (extrait de vanille, de café, de citron ou de la fleur d’oranger), sur les alcools comme le rhum ou le calvados, sur les herbes (ciboulette, persil, …), le pesto, l’ail ou l’oignon,  et bien sûr sur l’ajout de fromage (gruyère, comté, mimolette, roquefort, parmesan, cheddar et pourquoi pas munster ? ), de bacon, de pancetta, de saumon fumé …

IMG_1043

Pour le gâteau invisible aux pommes :

* Les ingrédients du marché : pommes

* Les ingrédients du placard et du réfrigérateur: sucre roux, œufs, beurre (normal ou 1/2 sel selon votre goût), farine, levure chimique, cannelle, lait

* L‘astuce  : selon la variété de pommes utilisées, le résultat sera complètement différent, j’ai utilisé tour à tour, au gré de mes tests, des reinettes, des goldens et des elstars.

* La recette pour 6 à 8 gourmands :

Il vous faut : 1kg de pommes / 60 g de sucre roux / 2 oeufs / 30 g de beurre + 1 noix pour le moule / 100 g de farine / 1 sachet de levure chimique / 1⁄2 cc de cannelle moulue / 13 cl de lait
Préparation : env 15 mn, Cuisson : env 40 mn

Faire préchauffer le four th 6 (180°), en chaleur tournante ou pas.
Préparer la pâte en mélangeant soigneusement les ingrédients. Commencer par fouetter les œufs
avec 30g de sucre roux jusqu’à ce que le mélange blanchisse, puis ajouter le beurre fondu puis les
aliments secs (farine, levure, cannelle). Terminer par le lait petit à petit tout en continuant de
fouetter.
Epluchez les pommes, les épépiner, et les couper en lamelles extrêmement fines grâce à une
mandoline. Les mettre au fur et à mesure dans la pâte. Bien mélanger.
Beurrer un moule à manqué, le saupoudrer des 30g de sucre roux restants. Y verser la préparation.
Cuire 35 à 45 minutes selon votre four, en surveillant bien la cuisson. A la sortie du four, attendre
quelques minutes, puis retourner le gâteau sur un plat, pour que le caramel ne durcisse pas, rendant
le démoulage ensuite difficile, voir impossible !
Servir froid ou tiède.

Bon appétit !

Comme d’habitude, pour ceux qui préfèrent, la version PDF imprimable de la recette du gâteau invisible aux pommes.

Pour rendre à César ce qui est à Eryn en un clic sa recette originelle aux pommes et poires, et si le sujet vous intéresse, des livres ont été édités :

  • « Gâteaux invisibles »  de M. Martin, Editions Hachette Cuisine, par internet à la Fnac ou chez Amazone ou dans toutes les bonnes librairies …

  • « Le gâteau invisible » de C. Huet-Gomez, Editions Marabout, par internet à la Fnac ou chez Amazone, ou chez votre libraire habituel !

 Et vous ?

Avez-vous succombé à la mode du gâteau invisible ? Version salée ou sucrée ?

Vous pourrez aussi aimer

7 Commentaires

  • Répondre SylvieL 26 septembre 2015 à 9 h 17 min

    Un délice … déjà testé et approuvé !!!!
    Belle fin de semaine
    Sylvie

  • Répondre Marie 24 septembre 2015 à 15 h 38 min

    Merci Fred, je mets soigneusement de côté cette recette que je testerai à mon retour. Bisous

  • Répondre françoise 24 septembre 2015 à 8 h 40 min

    Je ne connais pas , je vais tester samedi avec Zoé , elle veut faire un gâteau pour l ‘anniversaire de son papa .
    bises

  • Répondre Coloquinte 23 septembre 2015 à 8 h 12 min

    Un gâteau que je réalise souvent et qui a toujours beaucoup de succès, servi avec une boule de glace vanille c’est top

    • Répondre Valentine 23 septembre 2015 à 8 h 16 min

      Bonjour Coloquinte, je vois que je ne suis pas la seule à avoir succombé ! Boule de vanille, donc version sucrée : pommes ou autres fruits ?

  • Répondre Bernadette 23 septembre 2015 à 6 h 28 min

    Merci pour cette recette, je ne connaissais pas le gâteau invisible.
    Tu me rassures car mes essais du gâteau magique ne furent pas une réussite pour moi non plus..
    Belle journée

    • Répondre Valentine 23 septembre 2015 à 8 h 12 min

      Bonjour Bernadette, pas de soucis avec ce gâteau, il est inratable, et permet de manger beaucoup de fruits ! S’il y a encore des mirabelles en Lorraine, et que tu as le courage de les émincer très très finement, je suis sûre que le résultat sera à la hauteur de nos papilles !

    Laisser une réponse