Cuisine

Fondant au chocolat : le « cakounet » de Philippe Conticini

18 mars 2020

IMG_20200220_114448

Inutile de vous présenter le Grand Chef pâtissier médiatisé Philippe Conticini qui livre, avec beaucoup de pédagogie, certaines de ses recettes.

Un très grand merci à lui pour cette générosité puisqu’il met à notre disposition des recettes simples et gourmandes, en expliquant ses tours de mains, et en dédramatisant l’acte de pâtisser en mettant en avant le plaisir : de cuisiner, de partager, de manger.

D’ailleurs, je trouve qu’il respire la gentillesse et la bienveillance, deux qualités retrouvées sans hésitation dans ce fondant tout doux, très chocolaté, limite coeur coulant, « bon comme un gros câlin » selon Mr Conticini. Je confirme.

Nous avons fait et refait plusieurs fois ce gâteau, pour le plus grand plaisir des papilles de nos gourmands !

La seule difficulté est de ne pas tout manger d’un coup…

Aucun tour de main ou d’ingrédients compliqués, ce très bon gâteau est réellement à la portée de tous.

En revanche, sauf à se transformer en mathématicien pour calculer, grâce à une règle de trois, les proportions pour votre moule à cake habituel, je vous conseille d’opter pour le moule conseillé par Mr Conticini, soit un moule de 18 cm de long. J’ai trouvé le mien dans une boutique Alice Délice (billet non sponsorisé !!!).

IMG_20200221_122537

IMG_20200221_122613

*Les ingrédients  :

Il vous faut : 100 g de chocolat noir pâtisser à 70% / 50 g de chocolat au lait à 40% / 115 g de beurre / 120 g d’oeufs pesés sans leur coquille / 55 g de sucre en poudre roux (cassonade) / 45 g de farine / 15 g de farine de châtaigne / 1 pincée de fleur de sel.

Pour obtenir 120 g d’oeufs, il faut, selon les oeufs de poules en plein air que j’achète, plus de 2 oeufs et moins de 3, donc battre 3 oeufs en omelette afin de pouvoir peser exactement 120 g !

J’ai toujours de la farine de châtaigne Corse dans mon réfrigérateur, mais pour 15 g, n’achetez pas spécialement cette farine si vous ne l’utiliserez plus ensuite…mettez directement 60 g de farine blanche !

*La recette  :

Préchauffer le four à 160°.

Fondre les deux chocolats cassés en morceaux avec le beurre au micro ondes. Dans un saladier, mélanger oeufs et sucre, puis la pincée de fleur de sel, ainsi que les farines tamisées. Incorporer ensuite à cette préparation, le mélange tiédi chocolats/beurre, jusqu’à ce que mélange soit homogène, sans incorporer d’air.

Verser dans le moule avec un papier cuisson. Cuire 25 minutes (le gâteau ne doit pas être totalement cuit). A la sortie du four, mettre le moule à refroidir sur une grille, et retirer le gâteau du moule au bout de quelques minutes en gardant le papier cuisson (sinon, le fondant va s’étaler sur la grille…on sent le vécu !)

Préparer 2 à 6 heures avant de déguster.

IMG_20200221_122554

***

Bon appétit !

Cet article a été pré-programmé, sans savoir bien sûr qu’aujourd’hui nous serions en confinement. Alors, ne sortez pas pour acheter un ingrédient manquant, en revanche dans ce blog vous trouverez, j’en suis sûre, d’autres recettes qui conviendront avec les ingrédients de votre placard… 

N’hésitez pas à faire des ateliers pâtisserie/cuisine avec vos enfants pour des moments de partage, de travail « en jouant » et selon leur âge  :

  • laissez les peser, puis amalgamer les préparations,

  • faites des mathématiques en leur demandant de calculer les ingrédients  par exemple pour 1/2 gâteau, ou 7 gâteaux (bonne révision pour les tables de mathématiques !), ou laissez aux plus grands le soin de calculer combien il faut d’ingrédients pour utiliser VOTRE moule à cake (qui lui ne fait pas les fichus 18 cm obligatoires). Pour les aider : le moule à cake de 18 cm contient environ 800 g de liquide, il suffit de remplir  votre moule d’eau et de peser l’eau ainsi contenue. Le chiffre obtenu vous indiquera le volume de votre moule, une simple règle de 3 et vous obtiendrez les ingrédients à utiliser correspondant à votre moule. (Attention : le temps de cuisson sera aussi à adapter !)

  • faites les jouer avec les langues étrangères en cherchant les traductions des mots farine, oeuf, chocolat etc … Les plus grands pourront même essayer de traduire tout le texte dans la/les langue(s) étudié(e)s à l’école.

  • faites de la géographie en expliquant d’où vient le chocolat, de la culture générale en leur demandant comment se fabrique la farine, en leur proposant de nommer toutes les farines qui existent… Trouvez avec eux des recettes utilisant des farines de pois chiche, de maïs, de riz, de seigle… : et voilà d’autres plats à tester, ensemble, par la suite !

  • faites du français en leur demandant de trouver des synonymes pour les verbes et les mots employés dans le déroulé de la recette, ensuite, faites leur chercher les antonymes (mots contraires).

  • et n’oubliez pas, à la fin de l’atelier, de les faire participer à la vaisselle et au rangement de la cuisine.

Si vous avez d’autres idées pour ces moments de partage « gourmand » avec les enfants, n’hésitez pas à donner vos astuces dans la zone commentaires.

Prenez soin de vous et de vos proches !

 

Vous pourrez aussi aimer

3 Commentaires

  • Répondre Elke 20 mars 2020 à 9 h 50 min

    Oh toi tu es géniale ! En plus de la recette gourmande à souhait et le « comment éviter les pièges », tu donnes des recettes de créativité à n’en plus finir….bravo Fred !

  • Répondre violine 19 mars 2020 à 10 h 32 min

    je n’avais pas pensé que la cuisine pouvaient aussi être aussi éducatif …. le côté positif de ce confinement, c’est le partage en tout genre que cela occasionne. Vive la vie, vive nous !!
    et prenez soin de vous tous
    bises virtuelles

    • Répondre Valentine 19 mars 2020 à 13 h 48 min

      Ah, ah, mais ça c’est juste mes souvenirs de maman au foyer avec 3 enfants en 3 ans (ok, je triche, les 1ers sont jumeaux…). Les enfants sont grands aujourd’hui mais ils gardent un souvenir vif de ces moments de loisirs créatifs ensemble, où je les faisais « travailler » sans qu’ils s’en rendent compte… Les mamans sont pleines de ressources :)

    Laisser une réponse